Bleach RPG V3
Bienvenue sur BRV3, nous espérons que vous allez passer un agréable moment sur notre forum.

Ce forum compte encore très peu de membre car il n'a été crée que très récemment ( 15/07/09 )
Nous recherchons des membres pour commencer à RP, les membres inscrits maintenant pourront choisir pratiquement tous les personnages.

Nous proposons desormais des inscriptions pour être nécromancien ou membre des forces spéciales !!!

Nous recherchons un graphiste pour dynamiser le forum
Nous sommes ouvert à toute proposition graphique sur bleach.

Bleach RPG V3

Un forum bleach rpg efficace où vous n'avez pas besoin d'attendre trente ans que l'on réponde à vos postes
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une petite faim [Pv Renji]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une petite faim [Pv Renji]   Lun 24 Aoû - 15:24

Il était près de dix heures du matin dorénavant et donc, la plupart des shinigamis repartaient chez eux, le sourire aux lèvres comblés, satisfaits de leurs achats, le ventre gargouillant qui n'attendait qu'à être rempli. C'était plutôt une chose apaisante qu'il y ait moins de monde en ce lieu titanesque car se sentir compressé parmi de nombreuses centaines de personnes qu'on ne pouvait pas éluder, ce n'était point quelque chose de facétieux. Il faisait très chaud aujourd’hui, vraiment chaud. Le ciel était très éclairé par cette boule de lumière orangée qui piquait aux yeux qu’est le soleil. Les nuages étaient absents, même pas un seul à l'horizon ! Seule la couleur azur envahissait les cieux. Une jeune fille avait la tête baissée sur des tas de papiers à remplir. Tous les deux minutes, on pouvait la voir prendre une feuille, la reposer sur le tas de paperasse déjà remplie. Il ne lui restait plus grand-chose surtout quand on commence ce travail deux heures auparavant.

En effet, la petite jugea qu’il valait mieux faire tout cela le plus tôt possible pour être tranquille toute la journée, contrairement à Matsumoto qui se fichait pas mal de ces feuilles blanches. Ce ne fut que cinq minutes plus tard que le ventre d’Hinamori eut un petit gazouillis signifiant qu’elle avait faim. La belle fronça les sourcils, se pinça la lèvre pour résister à cette envie d’aller manger. Non, elle ne devait pas partir d’ici tant qu’elle n’avait pas fini de trier la paperasse. Sa main droite lui faisait mal à force d’écrire et ça pouvait être une excuse parfaite pour sortir prendre l’air, le temps de reposer ces doigts. De toute façon, il ne restait plus grand-chose, juste une vingtaine de papiers qu’on terminerait en cinq minutes. La brune se leva, hésitante ; il ne fallait surtout pas que son Taïcho n’entre dans son bureau et ne remarque qu’elle n’avait pas achevé son travail sinon elle s’en voudrait beaucoup. Ce n’était pas de sa faute mais plutôt celle de cet estomac qui réclamait pitance. Elle redressa sa tenue qui s’était froissée, puis se dirigea lentement vers la porte. Devait-elle quitter ce lieu juste dix minutes, le temps d’aller chercher une boisson et quelque chose à grignoter ? Après tout, il n’était que dix heures du matin, elle aurait tout le temps pour rendre ces dossiers à midi. Sa main se posa sur la poignée froide qu’elle appuya avant de sortir de la pièce, profitant du petit zéphyr qui chatouilla son visage. Momo traversa les myriades de couloir qui composaient une grande partie des locaux, en prenant les raccourcis afin de manger le plus rapidement possible et de revenir à temps pour finir ce qu’elle avait à faire.

Arrivée dehors, elle dut se dépêcher pour éviter une grosse pluie qui n’allait pas tarder à lui tomber dessus comme si elle n’avait rien à faire à l’extérieur. Des nuages étaient apparus pour cacher le soleil qui essayait tant bien que mal de s’échapper de ces cumulus. Dans peu de temps, la flotte tomberait. On aurait dit que l’averse protégeait le dehors mais la vice capitaine était obligée de parcourir une partie du Seireitei si elle voulait remplir son estomac. Enfin, il lui fallut au moins cinq minutes pour trouver la cafétéria qui était blindée de gens à cette heure-ci. Dommage car elle devrait attendre au moins dix minutes de plus pour qu’on la serve. En pénétrant dans le bâtiment, le grand changement de température la surprit beaucoup : il faisait vraiment chaud ici. Cependant, les clients ne semblaient pas s’en préoccuper. Par contre, notre brunette préférée n’allait pas tarder à s’étouffer en restant ici trop longtemps. Des shinigamis l’a virent et la saluèrent avec respect avant de lui sourire. La jeune fille leur rendit le salut avant de se ruer vers un comptoir vide. Une dame lui demanda alors ce qu’elle voulait et la demoiselle passa sa commande…un simple jus d’orange. Pas de Saké car elle était trop jeune, et son corps ne le supporterait pas. D’ailleurs, elle n’en avait jamais bue malgré la bande de Rangiku-san qui lui en proposait souvent. Elle refusait ces offres sous prétexte qu’elle n’avait pas le temps mais en vérité, elle tenait à sa santé. Que lui arriverait-il si elle se mettait à boire de l’alcool ? Les conséquences en seraient sûrement graves.

De plus, on dit que cette substance peut devenir une sorte de drogue, on ne peut plus s’en passer alors il ne valait mieux pas en boire. En ce qui concerne la nourriture, un simple pain au chocolat devrait faire l’affaire, en plus elle n’avait pas pris une trop grosse somme d’argent sur elle. En attendant la commande, elle s’installa à une table près des toilettes qui était libre. Encore heureux car les autres étaient déjà occupées ou alors elles n’avaient pas été nettoyées. En levant la tête, Momo put remarquer les beaux ornements qui l’entouraient. La décoration était mirifique, prodigieuse et très luxueuse. On pouvait se douter que le propriétaire avait tout donné pour l’achat des meubles car c'était de la haute qualité et les fauteuils orangés étaient confortables, moelleux, faits de mousse à l'intérieur, et de cuir à l'extérieur. Le plafond, soutenus par des colonnes blanches pures couvertes de motifs décoratifs, regorgeait de lumières aussi pétillantes les unes que les autres et certaines changeaient lentement de couleurs au fur et à mesure passant du orange à un rouge et du rouge à un vert clair. Et parmi toutes ces lumières, de splendides et somptueux lustres argentés pendaient au-dessus des clients. Les fenêtres étaient d'une couleur bleu ciel et étaient arrondies. Les vitres étaient faites de verre très solides et pas cassable facilement. Bref, un merveilleux décor qui faisait ressentir une sorte de chaleur dû aux couleurs chaudes.


Dernière édition par Momo Hinamori le Mar 25 Aoû - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une petite faim [Pv Renji]   Mar 25 Aoû - 10:51

Comme tout les matins, de bonne heure, Renji se levait tôt, environ sept heure. Il penssait qu'il fallait dormir le moin de temps possible car en effet, les journée était courte pour notre nouveau capitaine. Depuis sa promotion, entre les papiers, les entrainements, les réunions et j'en passe, il ne trouvait plus le temps a la détente, l'oublis, et l'occupation. Ce matin donc, Renji se leva. Comme tout les matins, la première chose a faire et de prendre une bonne douche. L'eau chaude le réveillais bien. Il resta pas loin d'une demi heure sous cette eau chaude qui le forcai a fermer les yeux. Passant sa main dans ses cheveux pourpre écarlate, il ouvrit les yeux pour s'empecher de se rendormir. Il sortit de la douche: sept heure et demi. Il ne prenait pas beaucoup de temps pour s'habiller, enfila son habit de capitaine, chercha Zabimaru (comme tout les matin, notre capitaine avait du mal a se réveilla et tout les matin il ne se souvenait plus ou était posé Zabimaru) pendant quelques minutes et finit par le trouver en se disant que ce soir il le poserait a coté de son lit pour être sur de ne pas l'oublier. Après avoir parler a Zabimaru (ce qu'il fesait souvent d'ailleurs) et le remercier de l'accompagner durant son existance, Renji alla déjeuner. quelques oniris de grand matin, il adorait cela. Ceci classé, il sortit. La lumière jaune vif du ciel tapait de son plein pot sur la terre du Sereitei. Renji mis la main au dessus de ses yeux pour ne pas être trop aveuglé le temps que ses yeux s'habitu a la lumière. Il regarda un peu pârtout, observant que peut de Shinigami était déjà dehors à cette heure. Il décida de remplir ses papiers dehors.

Il s'assit sur sa table devant ses quartiers, et commença le travail. Il était long et pénible pour µRenji de faire cela, en effet, un travail qu'il n'avait pas encore l'habitude de faire. Il finissa néanmoin son travail en une heure. La piles de papiers entassé lui afficha un sourire dont il était fière. Quelques gouttes de sueur tombait de son visage, il les éssuya d'un coup de main. Il se leva. Les jambes crispées habituées à être assis eurent du mal a mettre Renji sur pattes. Mais le voilà, debout, dominant ses quartiers. Il rentra dans ses quartiers en quelques pas, et bu un verre d'eau. La chaleur l'accablait déjà. Il s'assit et penssa. Sa tendre fiançée lui manquait beaucoup. Il s'épanouit dans ses penssés, et rien ne venait perturbé ce moments, jusqu'a ce que quelques nuages vinrent se mettre devant notre capitaine cachant le soleil. Renji revint a la réalité et sortit, un peu d'entrainement sa ne fait pas de mal.

Voilà donc notre capitaine partit pour une séance d'entrainement, il est dix heure moin le quart. Quelques tir de feu rouge et quelques éclair blanc pour commencer. Il envoyait ses décharges avec une telle forces, qu'on aurait dit que ce fuent des sorts de niveau 50! Après avoir usé une bonnes partie de son reiatsu, Renji sortit Zabimaru, et s'entraina a faire valser ce dernier a droite, a gauche. Pendant des heures durant cet entrainement avait lieu. La fatigue se fit sentir, et la faim aussi. Renji décida donc de faire une pose pour aller manger.

Capitaine Abarai (c'est comme sa qu'on l'appelait maintenant) marchait a travers le Sereitei pour se dirigé a la cafétéria. En arrivant, il y avait une queue très grande, au moin vingt minutes d'attente. Mais bon, il falait bien cela pour manger se disait Renji. Après avoir longuement attendu, le capitaine de la 3ème division entra dans lma cafétéria, la file d'attente se raccourçissant. Les shinigamis lui firent tous signes et le saluèrent, il en fit bien sur de même. Après avoir commander une salade et une entrecôte, avec un verre de jus de banane, Renji chercha une place ou s'asseoir. A coté des toilettes, il vit Momo, une vieille connaissance de Renji, et décida d'allé se mettre a coté d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une petite faim [Pv Renji]   Mar 25 Aoû - 18:01

Que pouvait-on faire maintenant qu’on était assis sur une belle chaise confortable, les bras contre la table en bois entrain d’attendre qu’on vous serve votre boisson et votre pain au chocolat ? La seule chose soporifique à faire serait de patienter ou d’observer calmement les autres clients de la cafétéria qui controversaient bruyamment, entendre un employeur tancer une personne ou d’autres qui réclamaient leur cinquième verre de Saké, les joues rouges comme une pivoine sous l’effet de l’alcool. La petite Momo se sentait comme une intruse parmi ces hommes et femmes ivres car elle n’était pas dépendante de ces boissons et il était hors de question de devenir comme eux. On pouvait dire qu’elle n’était pas très prolixe aujourd’hui mais elle l’était rarement surtout quand elle est seule à l’écart des autres. Une dame plutôt costaud arriva vers elle, une expression de méchanceté se dessinant sur son visage. La fuku taîcho se demandait ce qui pouvait la rendre si nerveuse, colérique. Peut être qu’elle n’appréciait pas de voir une gamine dans sa cafétéria alors que ce lieu était rempli d’adultes ? Il serait inique de la rejeter pour cela. A moins qu’elle se soit retrouvée en pleine bisbille avec une autre personne. La réponse à ces questions demeura inextricable mais on ne pouvait que supposer.

Certains gens semblaient clabauder dans le dos des gens car quand ils jacassaient, leurs regards se tournaient vers des shinigami des autres tables. Voyez comme ce monde pouvait être blindé de quolibet, de gens infâmes ne cessant d’épiloguer, d’accabler des innocents d’invectives. C’est pour cela qu’on n’était pas si surpris que cela quand on apprenait qu’un homme était en pleine turpitude. La dame posait en tremblant des mains son verre de jus d’orange, dont la surface était froide et humide. De belles gouttes d’eau perlaient lentement le verre avant de tomber sur le bois qui absorbait la substance. Son pain au chocolat aussi était posé sur un beau mouchoir blanc aux motifs de fleurs. Hinamori le mangerait après, d’abord elle devait calmer sa soif. Elle jeta un coup d’œil dehors, et remarqua qu’un petit crachin tombait doucement par terre, sur les toits des bâtiments. Les personnes qui étaient sortis faire les magasins devaient être horripilés par ce temps et s’étaient sûrement hâter de rentrer dans leurs locaux pour soit se reposer, ou soit travailler. Par contre si ce temps empirait, la brunette ne pourrait pas retourner bosser aussi rapidement sans être trempée de la tête aux pieds. Cela ne l’arrangeait pas car elle ne voulait pas attraper un rhume déjà qu’elle fut guérie de cette gêne la semaine dernière. Inspirer des produits à la menthe qu’avait donné Isane Kotetsu n’était pas agréable à humer même si cela débouchait le nez. Son bureau avait été rempli de paquet de mouchoir et la poubelle était envahie de la tonne de boules de mouchoirs. Pour écrire, c’était le pire car il fallait se pencher pour noter quelque chose et donc, le nez se bouchait à nouveau. Il ne valait mieux pas continuer à contempler le paysage si on ne voulait pas se rappeler de ces désastreux souvenirs. Momo prit son verre, scruta ses composants comme si qu’il pouvait contenir un dangereux poison puis en but un peu de son jus d’orange en profitant de son goût glacé et sucré qu’il avait. Il était vraiment bon, c’était du pur, du frais ! Pas comme dans le monde réel où les gens mettaient n’importe quoi dedans.

D’ailleurs dans l’autre monde, il y avait un système de distributeur de canettes avec des boissons pétillantes et très sucrées comme le Coca cola et autres limonades. Ces canettes en question faisaient douter la jeune fille qui se demandait si la matière dans laquelle elles sont faites est nocive ou pas pour la santé. Il était vraiment bizarre de se préoccuper de cela, surtout que boire une seule fois dans une canette ne provoquerait rien de mal. Cela devait être à cause du fait qu’elle restait longtemps avec Isane, en ce moment, et cette fille lui apprenait beaucoup de choses sur ‘comment bien entretenir son corps’. Elle l’avait effrayée en lui racontant certaines choses sur de la nourriture et maintenant, cela travaillait dans la tête de la fuku taïcho de la cinquième. Cette dernière avait une propension de croire tout ce qu’on lui disait et maintenant qu’elle était offusquée par ces trucs, elle devait en assumer les conséquences. C’est d’ailleurs à cause de ce côté crédule qui a failli la mener à sa perte, de longs moments auparavant…à l’époque où les Ryokas s’étaient incrustés dans le Seireitei…à l’époque où Rukia Kuchiki était condamnée à mort, quand Aïzen était toujours capitaine. Quand elle s’était retrouvée à l’hôpital, beaucoup de ses amis avaient tenté de l’a distraire, de la faire rire, de la rassurer, même son Zanpakuto avait essayé de l’aider. La petite était toujours perdue dans ses pensées comme à sa plus vieille habitude. C’est alors qu’elle aperçut que son verre contenait une paille rose et qu’elle était censée aspirer son jus par cet objet. Quelle idiote ! Comment avait-elle pu ne pas la voir ? Bref, elle n’était pas au bout de ses surprises car quelqu’un venait de s’asseoir à côté d’elle ce qui la fit sursauter durant une fraction de seconde.

La belle leva lentement la tête, cherchant à savoir qui était le nouveau venu et sourit quand elle découvrit qu’il s’agissait d’une vieille connaissance, Abaraï Renji. Au moins, elle ne serait plus seule et plus on est, mieux c’est. A présent, la jeune pourrait converser avec lui, ne plus s’ennuyer et peut être rire avec. Elle ne se sentait plus l’intruse de la cafétéria maintenant. Par contre, elle devrait faire attention dans ses paroles car son ami n’était plus un simple lieutenant comme elle mais avait été promu au grade de capitaine il y a peu de temps. Cela voulait dire qu’il maîtrisait le bankaï…c’était incroyable ! Notre héroïne, quant à elle, était loin de l’obtenir mais comme Matsumoto, être taïcho ne l’intéressait pas trop. Il était toujours bien d’obéir aux ordres d’un supérieur, selon elle. Et puis, la paperasse n’était pas si désagréable que cela et être le plus gradé d’une division était plus compliqué, il y avait des myriades de responsabilités, plus de consignes à respecter et savoir prendre de grandes décisions. Heureusement que quelqu’un avait vite boucher le trou qui avait chamboulé la cinquième sinon, on ignorait comment elle s’en serait sortie. Hinamori ignora si elle devait le tutoyer ou pas, mais il y a certaines choses qui ne changeront jamais, tout comme le Shiro-chan d’Hitsugaya.

« - Oh, Bonjour Abaraï-kun ! Tu es parvenu à obtenir une période de libre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une petite faim [Pv Renji]   Mar 25 Aoû - 19:10

« - Oh, Bonjour Abaraï-kun ! Tu es parvenu à obtenir une période de libre ? »

Renji fut surprise que celle-ci ne l'eu pas remarquer plus tôt, en effet, elle mis du temps a lever la tête et a le reconnaître. A vrai dire, il avait un peu peur de la rencontre, il ne l'avais pas revue dpuis sa promotion. Mais il fut réjoui que Momo le tutoya. Il penssait bon de gardé le même contact même si les grades, eux, changent.

"Bonjour Hinamori-chan, en effet, je me suis permis une pose, bien que le travail de capitaine soit grand. Reprendre toutes les paperasse de ce Gin. Mais bon, on fait avec. Et toi tout va bien? Tu t'en sort?"

La brunette baissa la tête, elle se souvenait surement de Aizen, ce lache qui l'as abandonné alor qu'elle l'aimait beaucoup. La perte de cet être cher avait causé veaucoup de déprime chez l'ami de Renji. Elle plissa les yeux, comme si elle s'apprêtait a pleuré. Heuresement, elle ne le fit pas. Elle leva la tête, regarda Renji. Sa tête était si douce, son visage si jolie. Renji adorait Momo depuis leur plus jeune age.

Une voix resonna dérrière eux, interrompant ce moment si doux. Le brouaha venait de devant la cafétéria: deux shinigami ivre sa battait. Renji et Momo sortirent en un Shunpo, laissant leur denrées sur la table. Une foule s'était encerclé autour des deux bagareurs. Momo voulu intervenir, mais Renji la retînt de sa main puissante. Et en un coup de fouet, sans aucune paroles, il libéra Zabimaru, et envoya les deux bagareures au tapis. Toute la foule se retourna et vît le capitaine et une lieutenante (qui n'était malheuresement pas de sa division.) Tous s'agenouillèrent devant les deux gradé et s'éxcusèrent. Les deux combattants une fois sur pieds vinrent a leur tour s'excuser de troubler notre repas. La grabuge terminer, Momo et moi rentrîmes à l'intérieur pour finir notre repas. Nous nous remirent chacun a notre place, Momo avait l'air déranger.

"Baka! Quels mecs stupides ces deux la! Se battre alors qu'il n'est même pas midi! Franchement, seul une troupe d'ivrogne feraient sa!

Et il regarda Momo, qui le regardait avec un petit rire, apparement, elle fut réjoui que Renji, bien que nommé capitaine, n'avait pas perdu son vocabulaire vulgaire. Ce dernier n'aimé pas faire semblant d'être un autre, il agissait en tant que Renji et pas en tant que capitaine. La foule se ressassa peu a peu et l'ambiance repris son cours normale, quoique, un peu plus calme depuis l'intervention de Renji. Renji et Momo passa un long moment a discuter, d'Aizen en particulier. Apparement, la brunette avait besoin d'en parlé. Il ne lui restait plus que Renji et Toshiro comme "ami" proprement dit, bien qu'elle ne traitait pas Aizen comme un ami mais plutôt comme son idole.

Derrière eux, le brouaha s'atténuat, ils étaien- les dernier dans la cafétéria. La gérante voulant fermé, Renji demanda à Momo:

"Sa te dit une petite balade au bord de l'étang?"

Momo fut surprise qu'un capitaine puisse passer du temps a se balader, Renji la rassura, d'une petite tape sur l'épaule en lui disant que pour les amis, le temps ne compte plus. Renji enmena donc Momo au bord du grand étang. A peine arrivé, Renji s'étira, il était bon de prendre du plaisir, le crachin s'étant terminé, rien ne les empéchait de se balader tranquillement au bord de l'étang.


[HRP: désolé, post un peu court, mais pas beaucoup d'idée la^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une petite faim [Pv Renji]   Jeu 27 Aoû - 22:01

Hrp: Gomen pour le retard, Renji ! J'avais pleins de Rp en cours Rolling Eyes

La porte de la cafétéria s’ouvrit toute seule laissant entrer un bon zéphyr faisant voler les mèches cheveux de Momo durant deux secondes avant que ceux-ci ne se reposent contre ses joues. Elle reprit son verre de jus d’orange et but encore de la substance pour se rafraîchir de l’oppressante chaleur qui, malgré le petit courant d’air passé, ne semblait pas vouloir partir d’ici. Dans peu de temps, elle allait transpirer, elle le sentait cependant elle n’avait pas envie de retirer sa tenue sinon ce ne serait pas très convenable. Renji venait de lui corroborer qu’en effet il était parvenu à obtenir un moment de liberté. C’était tant mieux pour lui car il était vrai qu’en étant capitaine de division, on ne pouvait pas se permettre de se détendre tous les jours à cause de la surcharge de travail. Il précisa qu’il devait s’occuper de la paperasse abandonnée par Ichimaru avant de lui demander si elle s’en sortait elle aussi. Evoquer le nom de l’ancien capitaine de la troisième lui faisait penser à Aïzen et elle ne put s’empêcher de baisser la tête et de plisser les yeux comme pour laisser tomber quelques larmes. Mais à quoi cela allait-il servir de pleurer dans une cafétéria devant un ami ? Il se mettrait à s’inquiéter pour elle, et cette dernière ne voulait pas que l’on se soucie de ses problèmes car sinon, ils seraient tristes.

C’est pour cela que la jeune fille parvint tant bien que mal à ne pas laisser échapper une goutte d’un de ses yeux. Cela dû lui faire un énorme choc de ne plus travailler avec la même personne…elle s’était tellement habituée à lui, jamais elle n’aurait crut qu’il puisse trahir la Soul Society. Quelques fois, elle se demandait si tout était bien réel, si elle ne rêvait mais elle avait beau se pincer la peau, tout était bien vrai. L’ambiance avait changé, elle n’était plus comme avant où tout le monde était heureux, effectuait des missions dans le monde réel, participait aux fêtes. Maintenant, même dans les salles de détente, les shinigamis jaspinaient beaucoup moins. Mais elle ne devait plus penser à Aïzen, non surtout pas sinon elle montrerait de nouveau son côté trop émotif. Tout le monde savait à quel point la jeune fille était sensible, quelques fois timide toutefois, il ne fallait pas la sous-estimer. Cette image de gamine faible cachait une redoutable force physique.

« - Oui ça peut aller… »

Elle venait de lever la tête afin d’exprimer à son ami que tout allait bien pour elle, qu’il ne fallait pas lui demander si elle allait bien. Hinamori croqua un morceau de son pain au chocolat. Il était vraiment délicieux surtout le chocolat qui était à l’intérieur. On pouvait sentir une douce odeur de beurre. Il suffisait d’appuyer un peu pour remarquer qu’il était mou. Elle tenait ce pain avec une serviette blanche que la grosse femme lui avait donnée avec. Au moins, elle se salirait moins les doigts mais cela ne l’empêcherait pas d’aller faire un petit tour aux toilettes, d’ailleurs ils étaient juste à côté d’elle. La porte s’ouvrit de nouveau, cette fois en attirant l’attention de tout le monde, enfin presque.

Devant la cafétéria, et on pouvait l’apercevoir à travers les vitres, deux shinigami étaient en pleine bisbille et cela alla plus loin puisqu’ils se mirent à se battre. Quels idiots…ils venaient de troubler le grand calme qui régnait jusqu’à présent. Bon d’accord, l’ambiance n’était pas super à cause des gens bourrés qui chantaient mal, qui criaient mais sinon, on parvenait quand même à se faire entendre par notre interlocuteur. Renji avait réagi le premier et s’était précipitamment levé de sa chaise avant de faire un Shunpo en direction des combattants. Momo le rejoint aussitôt et constata qu’une foule de gens s’étaient réuni en encourageant les deux abrutis. C’était du grand n’importe quoi. La demoiselle regarda son ami faire ; il libéra son Zanpakuto pour calmer les deux imbéciles. Cela devait faire mal, songea la petite car le nouveau capitaine s’était encore amélioré en ce qui concerne la puissance. Après cela, tout le monde avait peur d’être face au taïcho mais Momo semblait gênée car elle n’avait rien fait. Bon, cela ne l’énervait pas de ne pas avoir participé à l’action mais il y avait quand même une petite gêne de ne pas avoir servie à grand-chose. Les shinigamis venaient de s’excuser et de repartir chacun dans une destination différente, se promettant de ne plus jamais s’adresser la parole. Voilà à quoi ressemblait certaines journées dans le Seireitei. Il n’y avait pas toujours de la paix et de la gaieté mais aussi des situations qui gâchaient tout comme ces stupides combats ou menaces. Les deux amis rentrèrent de nouveau dans le bâtiment et la petite vice capitaine regretta de ne pas avoir profiter au maximum de l’air frais de l’extérieur. Elle devrait encore affronter la chaleur insupportable. La belle reprit son jus d’orange qu’elle avait laissée, soulagée que la dame ne le lui ai pas pris à cause de son absence. Elle le finit en un coup avant de reprendre ses conversations avec Renji durant vingt minutes. La brunette connaissait d’avance leur sujet de discussion ; les arrancars, et le trio de traîtres.

Elle avait cessé d’employer le suffixe taïcho après le nom d’Aïzen mais au fond d’elle, il était toujours un peu comme son idole et il lui faudrait quelques semaines de plus pour l’oublier à tout jamais. Abaraï-kun pouvait-il comprendre ce qu’elle avait vécu ? Lui avait de la chance, son ancien supérieur, Byakuya Kuchiki n’avait jamais enfreint une seule règle. Il était peut être inexpressif mais on pouvait être sur qu’il ne trahirait jamais la Soul Society…en plus il appartenait à une famille noble et cela l’inciterait peut être à toujours se battre pour le bon côté. Les clients partaient petit à petit de la cafétéria, peut être à cause de leur travail ou de leur ennui. Renji et Momo restaient seuls durant cinq minutes avant que le jeune homme ne lui propose de quitter ce lieu et d’aller au bord d’un étang. Oui, cela pouvait être marrant mais la petite avait peur d’oublier sa paperasse qui l’attendait. Son capitaine risquait de l’enguirlander n’est-ce pas ? Bon, elle accepta tout de même en hochant la tête rapidement. De toute façon, elle avait une excuse pour revenir en retard et puis il ne lui restait plus grand-chose à remplir…cinq minutes suffirait pour achever le boulot. N’empêche, il était surprenant que Renji veuille se promener tranquillement alors qu’il avait d’autres choses à faire plus intéressantes et utiles. Il lui fit une tape dans le dos comme pour la rassurer que ce n’était rien. Hinamori ne voulait pas qu’on le tance uniquement parce qu’il est sorti dehors avec une vice capitaine. Tous les deux quittèrent cet endroit en prenant bien soin de vider leurs verres de jus d’orange et banane avant de partir en des coups de Shunpo. Le changement de température fit frissonner la demoiselle de façon incoercible. La pluie s’était arrêtée et heureusement sinon elle enlaidirait le paysage. Les sols étaient mouillés, la terre s’était changée en boue, bref..ce n’était pas agréable de marcher par terre même avec des sandales. Cependant, on ne pouvait rien faire et dès qu’elle rentrerait, la gamine irait s’essuyer les pieds sur un petit tapis avant de retravailler. Les deux amis étaient au bord de l’étang et s’assirent tous les deux côte à côte près d’un arbre dont la terre était sèche et admiraient la vue qui s’offrait à eux.

« - Dis, Abaraï-Kun…Cela ne te gêne pas de rester fidèle à tes habitudes…même en étant…capitaine ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une petite faim [Pv Renji]   Sam 29 Aoû - 18:21

Les deux amis s'étaient assis au bord de l'étang. Renji admiré le paysage. De l'autre coté de la surface bleuâtre, il y avait une petit forêt, des résineux jonchaient le sol au delà, a perte de vue. Sur l'étang, quelques roseau sortait par dela la surface comme des cheveux sur le crane d'un chauve. Les nénuphares s'aggripâient les uns aux autres, portés par le courant. Cela rappelait a Renji sa jeunesse, quand, avec ses amis (dont Momo) ils fesaient des ricochait sur la surface sans ride de l'étang. De chaque coté de l'étang, de vastes clairière éclairé le paysage, et sur la gauche, au fond, touchant l'horizon, une petit montagne, fait de roche et d'argile et déduisit Renji. Momo semblait perturbé, une question la taraudait certainement. Au bout de quelques secondes, elle fini par avouer:

« - Dis, Abaraï-Kun…Cela ne te gêne pas de rester fidèle à tes habitudes…même en étant…capitaine ? »

La question interpela Renji. Il se demandai ce que Momo avait derrière la tête. Tout naturellement il répondit:

"Nan, pas dut tout, Renji reste et restera Renji, je suis moi avant d'être capitaine."

Sur ce il se leva, se mis debout et s'étira. Les minutes passaient vite, et le capitaine de la 3ème avait encore pas mal de choses a faire. Il dit a Momo qu'il devait rentrer, qu'il était content d'avoir ou passer un peu de temps avec elle. Cela le rassurais de voir que Momo tenait encore a lui et le considérait toujours comme son ami.

"Sache Hinamori-chan, que tu es et que tu restera toujours mon ami"

Il disdparaissa en un Shunpo d'une rapidité hors du commun, et se retrouva devant sa pile de papier, qui apparement prenait de l'ampleur tout le temp.

"Bon faut s'y remettre"


[HRP: désolé, post vraiement cour mais trop de RP a faire en ce moment, pis mon forum a faire^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite faim [Pv Renji]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite faim [Pv Renji]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite Faim? ♦ft. Ambroise.
» Une petite faim ?
» Petite faim pendant la nuit [Libre]
» Une petite faim ? (On partage ? *musique kinder*)
» Insomnie et petite faim (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach RPG V3 :: ~Zone RP~ :: Soul Society :: Seireitei :: Caféteria-
Sauter vers: